Sandra Bêty septembre 15, 2016 Pas de commentaire

Selon Statistique Canada, le nombre de leurre d’enfants déclarées par la police en 2006 était 1,5 fois plus élevé que le nombre noté en 2005. Il a affiché une hausse de 31% en 2007.

Qu’est-ce que le leurre d’enfants?

Tout d’abord, définissons que le leurre d’enfant est une manière d’entrer en contact via un moyen électronique quelconque avec des personnes de moins de 18 ans dans le but de commettre une infraction sexuelle. Le délinquant pourra demander au mineur de lui envoyer des photos de lui ou encore de le rencontrer à un certain endroit. L’infraction sexuelle peut être avec ou sans contact. Le délinquant se fait, pour la plupart du temps, passer pour une autre personne qui peut être mineur ou encore de l’autre sexe; c’est ce qu’on appelle le leurre d’enfants.

Comment les criminels commettent le leurre d’enfants?leurre d'enfants

Le délinquant sexuel peut se créer un avatar et communiquer avec votre enfant dans le cadre d’un jeu semblant bien banal. Il peut aussi l’ajouter comme ami sur son réseau social via un faux compte et discuter avec lui. Ils peuvent même s’introduire dans les jeux d’équipe sur les consoles vidéos et discuter avec les mineurs. Souvent, le délinquant qui commet le leurre d’enfant prendra une fausse identité.

Quelles sont les peines pouvant être engendrées par le leurre d’enfants?

Selon l’article 172.1 du Code criminel, on peut lire:

Commet une infraction quiconque communique par un moyen de télécommunication avec un mineur dans un but […] est coupable:

  1. a) soit d’un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de dix ans;
  2. b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire et passible d’un emprisonnement maximal de dix-huit mois.

Pourquoi est-ce en augmentation?

Pour les enfants et adolescents canadiens, l’accès à Internet et aux technologies informatiques est désormais universel et facilement accessible. Bien que ces technologies élargissent les possibilités de réseautage entre eux, elles offrent également davantage de possibilités de leurre d’enfants pour les délinquants sexuels.

Certains comportements des jeunes pourraient faire accroître leur victimisation. Par exemple, l’échange de renseignements personnels sur Internet, la diffusion de courriels, de photos ou l’affichage de photos d’eux sur les réseaux sociaux, le clavardage avec des étrangers sont tous des comportements pouvant faire en sorte qu’il sont davantage à risque d’être victime de leurre informatique.

Comment protéger votre famille?

Tout d’abord, placez l’ordinateur dans une pièce stratégique, c’est-à-dire à la vue de tous. Vous pouvez alors surveiller l’historique de navigation de votre enfant.

Ensuite, installez un contrôle parental empêchant vos enfants d’aller sur des sites à caractère sexuel. Dans certains cas, les pédophiles entrent en contact avec eux de cette manière.

Aussi, faites de la prévention auprès de vos enfants en leur expliquant qu’est-ce que le leurre d’enfant, à qui on peut envoyer des photos et quels types de photographies, à qui on peut discuter, etc.

Établissez une relation de confiance avec vos enfants de manière à ce qu’il n’ai pas peur d’avoir des conséquences si jamais il arriverait quoi que ce soit. Ainsi, ils seront davantage enclins à vous en parler sachant que vous êtes ouvert.

Vous pouvez aussi prévenir les crimes sexuels en s’assurant du passé criminel de votre gardien(ne) d’enfants. Il s’agit d’un processus simple. La personne doit remplir un court formulaire directement chez ACCÈS IDentité ou à distance pour les personnes éloignées et nous recevons une réponse entre 24 h et quelques jours. Ne vous privez plus de ce service, il s’agit de la sécurité de vos enfants.

 

Si jamais vous doutez que votre enfant est victime de leurre, adressez-vous à la police le plus près ou consultez www.cyberaide.ca.

Transmettez-nous vos commentaires sur cet article
via notre page Facebook!